arton65006

L’assureur qui rassure démarre avec cinq produits innovants

Le groupe Coris ne cesse d’innover, tant dans le domaine bancaire, boursier que d’assurance. Vendredi 29 mai à Ouagadougou, le groupe Coris Assurance a lancé cinq produits innovants, disponibles et accessibles pour le bien-être des populations. La cérémonie parrainée par le ministre de l’Economie et des finances, Gustave Sanon représenté par son conseiller technique, a eu lieu à l’hôtel Silmandé en présence du Président directeur général de Coris Bank, Idrissa Nassa.

Coris Assurance démarre avec cinq produits que sont Coris Flex Emprunter avec trois options dont une couverture de base, une prévoyance décès et une perte d’emploi.
– Coris Prévoyance Sérénité Plus pour un abri sur pour la famille
– Coris Family pour une protection de la famille.
– Coris Retraite pour préparer les vieux jours
– Coris Libre avenir pour épargner souplement afin de concrétiser les projets.

Avec ces produits Coris Assurance se veut proche de sa clientèle. D’ailleurs depuis l’obtention de l’agrément au Ministère de l’économie et des finances le 30 mars dernier l’engouement est d’une importance. Du fait, informe le directeur général Thomas Zongo, de la particularité des produits. Ils sont en effet d’une simplicité, car dit-il : « nous avons développé les produis sur la base d’une étude qui a été faite sur les besoins de la clientèle. Les produits ont donc été bien étudié afin de les rendre les couts accessibles ». Aussi, Coris dans sa stratégie d’approche ira vers la clientèle pour mettre les produits à sa disposition. Il a dans ses perspectives de développer des moyens pouvant permettre de souscrire où que l’on soit, partout sur le territoire burkinabè. Les choses s’annoncent déjà meilleures, à en croire Thomas Zongo qui confie que « Coris Assurance a enregistré 50 à 100 millions de contrat depuis le démariage des activités ».
Pour mémoire, indique le directeur général de Coris Holding, c’est en 30 décembre 2010 que Coris Assurance a obtenu du ministère de l’Economie et des finances après un avis favorable de la Commission régionale de contrôle des assurances de la CIMA, l’agrément d’opérer la branche d’assurance dommage. Occupant le 5ème rang à l’échelle du marché de l’assurance non vie au Burkina après trois ans d’activités, soit en 2013, cette branche dommage a permis de concrétiser la première étape de la stratégie de développement de la branche assurance.

Et le 30 mars 2015, la filiale d’assurance Vie obtenait l’autorisation opérer la branche vie. Qui après des études approfondis sur le besoin des clients a mis à leur disposition cinq produits pas les moindres. Thomas Zongo, directeur de Coris Assurance explique par exemple qu’avec Coris Family, la souscription est de 7500FCFA l’assurée pour une couverture à hauteur d’1 millions de FCFA en une année. Pour Emmanuel Sawadogo, directeur général de Holding Bank, l’ambition du groupe Coris Assurance, à travers Coris Assurance et Coris Assurance vie est de participer activement au développement du secteur de l’assurance au Burkina. Dans les jours à venir, la société entend améliorer le taux d’équipement de sa clientèle par l’offre d’une gamme complète de produits novateurs en prévoyance Décès, en Epargne et en Capitalisation.

Coris Bank Burkina, le révolutionnaire du paysage bancaire

Selon le ministre de l’Economie et des finances représenté par son conseiller technique Yamsékré Ouédraogo, « Le groupe Coris » à travers Coris Bank Burkina a révolutionné le paysage bancaire national. A cet effet, il dit resté persuader que Coris Assurance vie, porté sur les fonts baptismaux ce 29 mai, révolutionnera le secteur de l’assurance au burkinabè. Il apparait selon lui que l’assurance vie est un canal important de mobilisation de l’épargne en ce sens que sa contribution atteigne 40% de l’épargne nationale dans certains pays comme la France.
Le Burkina Faso étant un pays en voie de développement, cette mobilisation de l’épargne constitue un véritable défi à relever. Coris Assurance Vie apportera sans doute sa contribution à la mobilisation du bien-être du souscripteur, à l’assurée sur lequel repose le risque ainsi qu’aux bénéficiaires potentiels. Encourageant les initiateurs et premiers responsables de l’institution bancaire, le ministre de l’Economie et des finances par la voix de son conseillers technique s’est dit réjouit de la stratégie de promotion de produits d’assurances simples, innovants, accessibles et adaptés aux besoins des populations, et qui certainement, va contribuer au rayonnement de l’économie nationale.

Bassératou KINDO
Lefaso.net